Airbus présente un véhicule à la fois drone, voiture et train!

Airbus présente un véhicule à la fois drone, voiture et train!

A quoi ressemblera le véhicule du futur ? Comment allons-nous nous déplacer dans les prochaines années ou décades ? La voiture volante est un fantasme de l’être humain depuis plus d’un siècle. Airbus continue d’y croire et vient de dévoiler dans une vidéo ultra-futuriste Pop.Up, son concept-car à la fois voiture, drone et train. 

Le salon international de l’automobile de Genève n’est pas seulement dédiés aux nouvelles voitures qui arrivent sur le marché. C’est aussi l’occasion de se projeter sur les véhicules du futur, d’imaginer à quoi ressembleront nos voitures demain. C’est ce qu’a fait Airbus en présentant Pop.Up, son nouveau concept de voiture. Elle a été réalisée en partenariat avec ItalDesign. 

« Pop.Up combine la flexibilité d’un petit véhicule terrestre à deux places à la liberté et la vitesse d’un appareil à décollage et atterrissage verticaux (ADAV), unissant ainsi les domaines de l’automobile et de l’aéronautique », explique Airbus.

Le second aspect intéressant au-delà de l’aspect « modulable », c’est son côté autonome. Le passager n’a rien besoin de faire. L’interface intelligente propose différents scénarios pour aller d’un point A à un point B, charge à lui de choisir ce qui lui convient le mieux. Décollage depuis le domicile jusqu’à la gare. S’insérer dans un wagon et utiliser la route pour faire les derniers kilomètres jusqu’à son travail. Enfin, Airbus décrit son véhicule comme électrique. Il ne devrait donc pas y avoir de dégagements de dioxyde carbone. Même si cela paraît une évidence aujourd’hui, c’est important que cet aspect ne soit pas oublié.

Pour Airbus, il ne s’agit pas d’un coup de publicité. L’entreprise s’est positionnée sur le secteur des véhicules innovants depuis plusieurs années. L’an dernier, l’entreprise a créé une division intitulée « Urban Air Mobility ». Son objectif ? Des voitures volantes à l’horizon 2021. L’entreprise est en effet convaincue que le transport au sol va exploser et deviendra peu ou prou impossible et qu’il faut donc trouver des alternatives pour éviter la paralysie.

Toutefois, il ne serait pas encore question en 2021 de produire des véhicules volants pour les particuliers.

Il ne reste plus qu’à attendre de voir ce que nous réservent les prochains mois.